Bételgeuse perd sa masse dans l'espace

Publié le par Dimitri Chuard

L’étoile géante de la constellation d’Orion a une fin de vie agitée. En l’observant avec le Very Large Telescope (8,2 m de diamètre) les astronomes ont découvert qu’elle éjectait d’énormes quantités de gaz dans l’espace. Grâce à une série d’images prises en janvier 2009 à l’aide d’un dispositif d’optique adaptative, qui élimine le brouillage induit par l’atmosphère terrestre, les chercheurs ont non seulement révélé la surface de l’étoile mais aussi un gigantesque panache gazeux qui s’étend sur 4,5 milliards de km, soit la distance qui sépare Neptune du Soleil.

 

Agée de quelques millions d’années, Bételgeuse est une géante rouge qui peut exploser à tout moment en supernova. En rayonnant autant que 100000 soleils réunis, il est normal qu’elle perde une bonne partie de son enveloppe dans l’espace. « La surprise vient du fait que cette éjection n’est pas uniforme, commente Pierre Kervella, de l’Observatoire de Paris-Meudon, et qui a dirigé les observations ». L’hypothèse la plus probable pour expliquer cette bizarrerie est que la matière serait principalement éjectée au-dessus de bulles convectives (de gros bouillonnements) qui agitent la surface de Bételgeuse.

Cette idée est d’ailleurs soutenue par une autre observation réalisée au VLT, mais cette fois avec l’interféromètre (appelé VLTI) : au cours des mois, des mouvements de matière ont été remarqués à la surface de l’étoile. Ces mouvements seraient dus à l’évolution de vastes cellules de convection.

 

D’autres observations sont prévues dans le courant de 2010 pour tenter de déceler des changements dans l’aspect du panache de gaz photographié au début de 2009.

 

Source : C&E

Publié dans [Actualité]

Commenter cet article

Tietie007 14/02/2011 13:06



Bientôt deux soleils !