Commission Augustine : l'avenir des missions lunaires compromis ?

Publié le par Dimitri Chuard

La Station spatiale internationale (ISS) est le seul projet viable de vols habités dans l'espace avec le budget actuel de la NASA, affirment-ils.

Pour qu'un astronaute américain marche sur la Lune avant 2020, le budget de l'agence spatiale américaine devrait être considérablement augmenté, et atteindre Mars est trop risqué actuellement, selon la commission pour les Projets de vols habités dans l'espace, mandatée par Washington.

Il en coûterait trois milliards d'euros supplémentaires par an pour développer de nouveaux vaisseaux spatiaux et construire des fusées capables d'atteindre la Lune, selon le panel d'experts, dirigé par l'ancien P-DG de Lockheed Martin, Norm Augustine.

Pour eux, le seul programme spatial que peut envisager la NASA avec son budget actuel est une amélioration de la station spatiale, ce qui aurait pour avantage d'ouvrir le marché des passagers payants.

En juillet, le nouvel administrateur de l'agence spatiale américaine avait prévenu qu'elle devrait choisir entre l'objectif d'envoyer des astronautes dans l'ISS et celui de retourner sur la Lune avant 2020.

L'objectif à long terme était d'envoyer des astronautes sur Mars, selon Charlie Bolden.

"On ne peut pas faire ce programme avec ce budget", a affirmé Sally Ride, ancienne astronaute membre du panel.

Pour les experts, le problème vient de la diminution du budget décennal de la NASA, ramené de 108 milliards de dollars à 78 milliards environ. Le budget de la NASA cette année est de 18 milliards de dollars, dont la moitié est consacrée aux vols habités.

La NASA achève la construction de l'ISS, en orbite à 360 kilomètres de la Terre, un projet de 100 milliards de dollars associant 16 pays, et qui devrait être terminé l'an prochain.

Sept autres missions sont encore prévues pour les navettes américaines, après quoi elles seront retirées de la circulation et la NASA fera transporter ses équipages dans l'ISS par la Russie, contre paiement.

Le rapport recommande d'y réserver une enveloppe de 2,5 milliards de dollars entre 2011 et 2014.

Même avec des fonds supplémentaires, viser la Lune ne serait pas le choix le plus judicieux pour des missions habitées, selon le rapport.

Il faudrait atteindre Mars, comme l'a préconisé Charlie Bolden, mais l'argent et les technologies nécessaires n'existent pas.

"Nous pensons qu'aller sur Mars avec la technologie et les sommes actuelles est trop risqué", a dit Norm Augustine. "Il est probable que cela ne réussirait pas".

La NASA a déjà envoyé des robots d'exploration sur la planète rouge. Elle a investi environ 9 milliards de dollars dans Constellation, un projet similaire à celui d'Apollo, qui avait permis à Neil Armstrong et Buzz Aldrin de fouler le sol lunaire il y a quarante ans.

Le rapport définitif de la commission sera rendu le 31 août.

 

Source : lexpress.fr

Publié dans [Actualité]

Commenter cet article

Edouard 20/08/2009 11:59

Article intéressant, merci Dimitri !Je trouve çà absurde que la Nasa ne veulent ni de la Lune ni de Mars. L'ISS est une bonne chose mais on ne doit pas se cantoner à la périphérie de notre planète pendant encore 20 ans.Aller sur Mars ne se fera pas uniquement avec les USA. mais l'Europe, la Russie et des pays comme l'Inde pourraient et devraient meme etre associés au projet. D'ici 2020 l'Inde aura tellement d'ingénieurs de talent qu'ils pourraient le faire.Voilà ce qu'il faut faire : un projet spacial commun. Chacun y apporte quelque chose - argent, expérience, compétences - et tout le monde y gagne.

grelots 19/08/2009 13:13

Oui, à mon avis on ne connaîtra pas... de notre vivant... la joie de voir un homme foulée le sol martienJM