Un an en un jour...

Publié le par Dimitri Chuard

La planète WASP-18b, qui accomplit une orbite en 0,94 jour terrestre, risque, selon ces astronomes, de tomber très rapidement - c’est-à-dire d’ici à un million d’années - sur son étoile, elle-même âgée d’environ un milliard d’années.

La "courte durée de vie restante" de la planète, qui ne représenterait plus que "1 millième de la durée de vie de son étoile", surprend les astronomes, selon cette étude paraissant dans la revue scientifique britannique Nature. Ils s’interrogent sur la force réelle des effets de marées qui, selon leurs calculs, devraient conduire à cette rapide collision.

Importants effets de marées

Environ 375 exoplanètes ont été découvertes à ce jour, mais les particularités de WASP-18b, si massive et si près de son étoile qu’elle est soumise à d’importants effets de marées, intriguent Coel Hellier (Keeler University, Royaume-Uni) et ses collègues. Ce serait le premier "Jupiter chaud" tournant en moins d’un jour autour de son étoile.

La catégorie des planètes extrasolaires appelées des "Jupiter chauds" correspond à des planètes massives - comme la planète solaire Jupiter- qui se seraient formées loin de leur étoile, avant de migrer vers elle.

La distance entre WASP-18b et son étoile correspond à trois fois le diamètre de l’étoile. A titre de comparaison, la Terre est à environ 150 millions de km du Soleil, soit plus de cent fois le diamètre solaire.

WASP-18b, qui tourne plus vite autour de son étoile que celle-ci ne tourne sur elle-même, est soumis à de tels effets de marées que sa trajectoire devrait s’incurver progressivement en une spirale la conduisant à tomber sur l’étoile.

Les effets de marée entre la Terre et la Lune tendent aussi à modifier la trajectoire de la Lune, mais dans le sens inverse. Comme la Lune met davantage de temps à faire le tour que la Terre que la Terre à tourner sur elle-même, la Lune s’éloigne progressivement de la Terre, expliquent les chercheurs.


L'une des plus jeunes étoiles

Autre particularité relevée par les chercheurs: l’étoile serait âgée de 500 millions à 1,5 milliard d’années, ce qui en fait "une des plus jeunes étoiles connues pour abriter une planète".

La chute finale de la planète pourrait, selon l’équipe d’astronomes, fortement accélérer la rotation de l’étoile : elle ferait un tour sur elle-même en 0,7 jour, au lieu de 5,6 actuellement.


Source : 24 heures

Publié dans [Actualité]

Commenter cet article