Véritable moisson d'exoplanètes !

Publié le par Dimitri Chuard

Mi-juin, deux équipes de chercheurs ont annoncé tour à tour la découverte en nombre de nouvelles exoplanètes, ces planètes qui gravitent autour d'autres soleils que le nôtre.

h_3_ill_875483_01152494.jpgTout d'abord, les équipes scientifiques du télescope spatial COROT ont rendu publique la détection de sept nouvelles exoplanètes. Ce sont des géantes gazeuses d'une grande diversité de tailles et d'orbites. Parmi elles, Corot-15b est "un objet particulièrement intéressant, explique Pascal Bordé de l'Institut d'Astrophysique de Paris. Il est à mi-chemin entre planète et étoile. C'est ce qu'on appelle une naine brune. Sa densité est énorme, sept fois celle de l'acier." Egalement découverte, Corot-10b présente une orbite particulièrement allongée autour de son étoile. La température pourrait donc y varier entre 250°C et 600°C en quelques jours. Corot-11b, tourne autour d’une étoile en rotation étonnamment rapide sur elle-même : 40 heures contre 26 jours pour notre Soleil. Quant à Corot-8b, elle est la plus petite de la série. Elle mesure 0,7 fois la taille de Saturne et pèse 0,7 fois sa masse. Sa structure interne est comparable à celle des planètes géantes de glace, comme Neptune et Uranus dans le système solaire.

Si COROT, piloté par le CNES depuis Toulouse, est à l'origine de ces découvertes, elles sont toutefois validées et précisées à l'aide de télescopes terrestres, comme le VLT au Chili et les spectrographes HARPS et SOPHIE. Cette confirmation au sol n'a pas encore eu lieu dans le cas du télescope spatial étasunien Kepler, qui signe l'autre partie de cette impressionnante moisson d'exoplanètes. Ses équipes viennent de publier les premières données concernant l'étude de plus de 150 000 étoiles. Plus de 700 planètes potentielles auraient été découvertes ! Une première analyse de 306 d'entre elles a révélé que la majorité possédait une taille inférieure ou égale à celle de Neptune (3,8 fois celle de la Terre). Plus d'une centaine serait même des super-Terres, des planètes rocheuses d'un rayon moins de deux fois plus grand que celui de la Terre. Pour les 400 autres candidates, les scientifiques gardent le silence : ce sont les plus prometteuses, l'équipe souhaite garder une longueur d'avance pour les étudier.

De toutes les exoplanètes possiblement découvertes par Kepler, beaucoup ne seront sans doute pas confirmées par les observations terrestres. Toutefois, ces résultats préliminaires ont le mérite de confirmer une hypothèse répandue depuis quelques années : les plus petites planètes sont, de loin, les plus nombreuses dans la Galaxie. Et quoiqu'il en soit, il y a fort à parier que le nombre de planètes extrasolaires confirmées, actuellement de 466, va exploser dans les mois à venir, jusqu'à, peut-être, la détection d'une autre Terre.

Publié dans [Actualité]

Commenter cet article

tumtum 27/07/2010 16:15



Bravo pour ton blog, il est vraiment passionnant et trés actualisé.


J'y reviendrai avec plaisir !