Endeavour est partie en direction de l'ISS !

Publié le par Dimitri Chuard

launch-endeavour.jpg

La navette étasunienne Endeavour a décollé ce matin du centre spatial de Cap Canaveral, en Floride, pour l'une de ses dernières missions. Endeavour, s'est élancée du pas de tir à 4h14 du matin (10h14 heure française). La navette a atteint l'orbite terrestre huit minutes et demie après son lancement. Peu avant, le réservoir externe s'était détaché de l'orbiteur pour retomber dans l'atmosphère, où il doit se désintégrer. Les deux fusées d'appoint qui assurent 80 % de la poussée durant les deux premières minutes de l'ascension se sont séparées comme prévu pour retomber dans l'Atlantique, où elles seront récupérées. L'orbiteur avançait alors à plus de 5 000 km/h, accélérant pour atteindre plus de 26 000 km/h afin de se mettre sur orbite quand ses trois moteurs cryogéniques ont épuisé le comburant formé d'hydrogène et d'oxygène liquide.

Après avoir atteint l'orbite à 225 kilomètres au-dessus de la Terre, Endeavour va entamer sa course-poursuite pour un rendez-vous avec l'ISS, à laquelle elle doit s'amarrer mercredi pour une mission de 13 jours au cours de laquelle elle livrera les deux derniers modules principaux de la station. La navette fournira à l'ISS un nodule de connexion baptisé Tranquillité et une coupole qui permettra de gérer la robotique et d'observer la Terre. L'équipage - composé de cinq hommes et une femme - prévoit trois sorties dans l'espace pour arrimer ces équipements. Les modules ont été construits par l'Italie pour la NASA et constituent les derniers éléments installés par les Etasuniens sur l'ISS, un projet de 100 milliards de dollars, fruit de la collaboration de 16 pays, en construction depuis 1998.

Quatre autres missions sont programmées pour les navettes américaines cette année avant leur mise hors service. Celui de ce lundi 8 février était le dernier de nuit. "Chaque décollage a un petit goût d'amertume", a déclaré Mike Moses, l'un des responsables du programme au centre spatial Kennedy. "Nous sommes un peu plus proches de la fin."

Avec agences

Publié dans [Actualité]

Commenter cet article