Ephémérides : août 2009

Publié le par Dimitri Chuard

Les heures sont exprimées en heure légale d'été (TU+2).
Éphémérides calculées pour 45° de latitude Nord (Québec, France, Belgique).


Lune :
  • Le 6 à 2h55, c'est la pleine lune.
  • Le 13 à 20h56, c'est le dernier quartier.
  • Le 20 à 12h02, c'est la nouvelle lune.
  • Le 27 à 13h42, c'est le premier quartier.
Les meilleures conditions pour observer notre satellite naturel sont réunies entre le dernier quartier et la nouvelle lune.

Soleil :
  • Le 1er, le Soleil se lève à 6h26 et se couche à 21h27.
  • Le 15, le Soleil se lève à 6h45 et se couche à 21h04.
  • Le 30, le Soleil se lève à 6h06 et se couche à 20h35.
Les nuits sont désormais bien plus longues et plus noires qu'autour du solstice. Les meilleures conditions pour l'observation du ciel profond seront réunies pour la semaine du 17 au 23 août.

Évènements :
  • Le 3 au matin, Vénus est à moins de 2,5° de l'amas ouvert M35, dans les Gémeaux.
  • Le 4 à 0h57, la planète géante Jupiter occulte une petite étoile du Capricorne. L'occultation prend fin à 2h50.
  • Le 6, de 1h01 à 4h17 a lieu une éclipse partielle de Lune (maximum à 2h40). Le phénomène reste discrèt malgré tout. En première partie de nuit, notre satellite est en conjonction avec Jupiter (2°).
  • Le 12 en deuxième partie de nuit, l'essaim d'étoiles filantes des Perséides atteint son maximum. Malheureusement, la Lune risque de gêner cette observation. Préférez alors le 11 au soir : la pluie de météores sera moins intense mais la Lune absente.
  • Les 14, Jupiter passe à l'opposition. C'est la meilleure période pour l'observer. A noter que c'est en ce moment la saison des phénomènes mutuels sur la géante gazeuse : ses principaux satellites s'éclipsent et s'occultent. Vous pourrez les observer avec un petit instrument, notamment le 4 à 22h53, le 12 à 3h54, le 16 à 2h54 et à 22h45, le 17 à 23h05 et à 23h17, le 24 à 3h39 et le 25 à 2h15. Le 14 à l'aube, vous pourrez également observer un rapprochement entre la Lune et les Pléiades.
  • Le 16 avant l'aube, la Lune est en conjonction avec la planète Mars.
  • Le 17 avant l'aube, le mince croissant de Lune est proche de Vénus.
  • Le 18, la comète C/2006 W3 (Christensen) croise la nébuleuse de l'Haltère (M27). Les comètes sont rares, il faudra donc profiter de la magnitude 8 de Christensen.
  • Le 21, il y a quatre cents ans jours pour jours, Galilée présentait sa lunette au doge de Venise.
  • Le 25, observez cette fois la comète du côté de l'amas ouvert M71 (2,5°).
  • Le 27 en début de nuit, la Lune est en rapprochement très serré avec l'étoile Antarès du Scorpion.
  • Le 29, Mars est en conjonction serrée avec l'amas ouvert M35.
Visibilité des planètes :
  • Mercure est loin du Soleil mais trop basse sur l'horizon pour être observée.
  • Vénus est bien visible le matin.
  • Mars prend de la hauteur dans le ciel de l'aube et devient de plus en plus brillante.
  • Jupiter passe à l'opposition : c'est la meilleure période pour l'observer. C'est aussi la périodes des phénomènes mutuels (voir ci-dessus).
  • Saturne est désormais noyée dans les lueurs du crépuscule et devient donc invisible.
Carte :
Ciel visible en début de mois à 1h, le 15 à minuit, en fin de mois à 23h. Position de Jupiter indiquée pour le 15.
La ligne rouge est l'écliptique.

Publié dans [Observation]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article