CROA n°4

Publié le par Dimitri Chuard

A l'occasion de la quatrième "Nuit des étoiles" organisée sur Salins, j'ai pu sortir ma lunette et pour la première fois participer à fond aux observations en plus de mon habituelle "conférence". Mais tout a d'abord commencé avec la lunette 120mm de Sam, qui nous a offert un timide premier croissant de lune avant qu'il ne disparaisse sous l'horizon. Il faisait encore jour et l'image à l'oculaire était magnifique. Ça donne envie de sortir juste pour la Lune un de ces soirs...
Après avoir mangé un bout et raté de peu le rayon vert , les choses sérieuses ont commencé. Aucune nuage, nulle part. Très peu de vent. Pas d'humidité et 11°C au thermomètre. Il y avait donc ma lunette, celle de Sam, mais aussi le C11 (280mm) de Seb et le dob maison 250mm de Thomas qui nous a rejoint dans la nuit. Des visiteurs étaient déjà sur place, nous avons donc monté la lulu aussi vite que possible. J'ai commencé par un petit tour des constellations au laser : la Grande ourse, puis la Polaire et donc le Nord. Cassiopée d'un côté, Arcturus et le Bouvier de l'autre. A partir de là, la couronne et Hercule... Et le triangle d'été. Pour finir plein Sud avec le Sagittaire et le Scorpion. Et bien sûr Jupiter : "c'est quoi la grosse étoile là-bas ?" Et j'oubliais : "c'est quoi le nuage qui traverse le ciel ?", qui me rappelle ce que je viens de dire dans ma "conférence" sur Galilée, qui a prouvé que la Voie lactée ne faisait pas partie de l'atmosphère.
La mise en station terminée, j'ai proposé aux gens de découvrir la toute petite compagne de l'étoile Polaire. A ma grande surprise, beaucoup m'ont avoué ne pas la voir... Elle était évidente pour moi, mais bon. Pour consoler les visiteurs, j'ai braqué la lulu sur Jupiter. Du spectaculaire cette fois ! A 40x, je voyais nettement les bandes nuageuses mais, là encore, j'avais l'impression d'être le seul. On a alors regardé la géante avec tous les oculaires à la suite : 40x, puis 66x, 100x et 200x. Au plus fort grossissement, l'image perd quand même en qualité. Le rendu n'a sûrement rien à voir avec ce que propose le C11 de Seb pas loin de là... Je n'ai même pas pu y jeter un oeil !
Un des visiteurs me demande de repointer le Cygne au laser. J'en profite pour viser Albiréo, histoire de continuer à montrer de la couleur. L'oculaire de 15mm grand champ, que je n'avais encore que très peu tester, est génial sur tous les fronts. Une double évidente ensuite, Mizar dans la Grande ourse. Là au moins, tout le monde voit bien le couple.
C'est à ce moment-là que trois bolides ont traversé le ciel au dessus de nos têtes. Rien à voir avec les petites étoiles filantes du début de soirée : on voit un des bolides se désagréger en plusieurs morceaux très brillamment.
Sam, tout près de moi avec sa lulu, annonce qu'il va pointer M13. Du coup, je le pointe aussi et je m'étonne moi-même de ma rapidité à le trouver. Il est magnifique ce grand amas d'Hercule... Et on entre dans le ciel profond. Même scénario pour M81/82, les deux galaxies de la Grand Ourse. Sauf que là, je vais jeter un oeil à la lulu de Sam. Le piqué est impressionnant, je crois voir les bandes... Sur ma lulu, elles sont sympa aussi mais le côté Nord est un peu pollué.
Un jeune homme me demande de pointer M16, "comme le fusil" qu'il me dit ! Je cherche dans mes bouquins... Seb qui passe par là me dit qu'un autre amas est pas loin et beaucoup plus évident : M11, le Canard sauvage. J'y fonce, c'est ma première. Il est vraiment beau, un peu à la limite entre amas ouvert et glo. Pendant que Seb est dans le coin, je lui parle de ma difficulté à pointer la Dumbell lors de ma dernière nuit d'observation. Je ne la cherchais sûrement pas au bon endroit, puisque lorsque je la trouve enfin, elle est évidente... et spectaculaire. Je retiendrai la technique : on pointe l'extrémité de la Flèche. On serre en AD et on monte en DEC. Tout bête non ?
C'est ensuite le tour de M57 et là, mon nouvel oculaire fait des merveilles. Le "rond de fumée" est superbe. Puis de M31, toujours impressionnante par sa taille. J'aime expliquer aux gens qu'elle fonce vers nous et qu'on fonce vers elle et que tout se petit monde va se rencontrer ! Quand on rajoute que sa lumière met deux milliards et demi d'années à nous parvenir... Puis, avec Sam en parallèle, c'est l'heure d'une petite balade dans le Sagittaire. Ça foisonne au point de ne pas savoir ce qu'on observe. M80 d'après Seb, et sûrement la Trifide...
Le ciel d'hiver se lève en deuxième partie de nuit. Cette petit tâche tout près des arbres... Mais oui, c'est les Pléiades ! Je les pointe au chercheur, ainsi que le double amas de Persée. La forme apparaît clairement, sans plus.
Nous ne sommes plus qu'une petite dizaine et il commence à se faire tard... Soit on attend Mars, voire même les croissants et le lever du Soleil, soit on commence à replier. Clara dors dans la voiture... Le froid est là malgré tout. On décide d'attendre un peu, sans doute poussés par la motivation des derniers visiteurs. C'est alors que Seb nous emmène au bord de la route : Thomas vient de monter son dob. Il dit qu'il n'a pas pu le collimater et pourtant ! Je découvre les Dentelles du Cygne pour la première fois et le spectacle est vraiment superbe. Sam me montre la Galaxie du Triangle, M33, aux jumelles (des 12x80 je crois). Une première aussi ! Et puis tout à coup, il me semble apercevoir de la lumière entre les arbres... Un moment plus tard, Seb la repère en premier : Mars pointe son nez au-dessus des arbres. Ca y est, elle est là ! Je retourne dans le champ, vers ma lulu. Mais nos espoirs sont bien vite évanouis. La planète n'est rien d'autre qu'une boule de toutes les couleurs, noyée dans la turbulence et bien trop basse sur l'horizon. Un peu plus tard encore, il me semble apercevoir Vénus entre les troncs. Néanmoins, il est bien tard, l'humidité tombe et le froid commence un peu à se faire sentir. Clara en a marre et attendre que Mars monte prendrait bien une heure... Alors, on replie. Il est 4h du matin. C'est la fin d'une nuit d'observation extrêmement riche, en (re)découvertes astronomiques mais aussi en rencontres entre passionnés et grands curieux.


PS : Je n'ai pas publié les CROA de mes dernières observations, il n'y avait pas beaucoup de nouveautés.

Publié dans [Observation]

Commenter cet article

grelots 02/08/2009 13:58

Très sympa ce CROAA+JM